Guide D'alimentationPDF

 

AVANT La Chirurgie

Protocole d’alimentation

 

BUT

Perdre du poids et diminuer la taille du foie afin de limiter les risques de complications liées à la chirurgie.

Moyen

Perte de 5 à 1o % du poids actuel avec un régime pauvre en glucides et en calories.

Description

Régime liquide à suivre selon votre indice de masse corporel (IMC) ou selon avis du médecin.

IMC 35 à 50 : 2 semaines; IMC plus de 50 :4 semaines.

Pour calculer votre  IMC :votre poids en kg . Ex. : 112 kg  =  42, 1

votre (taille en m)2  (1,63)2

Régime liquide QUOTIDIEN : ldealfast ou Optifast

4 sachets  d'ldealfast ou d’Optifast  / jour  = 900 Kcal, 90 g protéines / jour

Lorsque vous recevrez l'appel de l'admission avec la date d'opération, vous devrez commander« ldealfast »en appelant au bureau de la clinique

Rockland au 514 331-4322.

 

Entre les « repas d'ldealfast ou d’Optifast », boire de  l'eau soit de  1,5 à 2 litres de liquide au total. Le café. les tisanes ou le thé (sans sucre) sont limités à 1à 2 tasses par jour.

Il est recommandé de prendre un supplément  de vitamines et minéraux à  croquer , tel Centrum Select®  pendant environ huit semaines avant  la chirurgie, et tant  que vous suivez un régime liquide. Il sera important de continuer le Centrum Select® à croquer après la chirurgie pendant au moins un à deux mois, soit pendant la période du régime postopératoire. Ensuite,vous pouvez prendre des comprimés entiers. Les multivitamines sont conseillées pendant au moins 1 an après la chirurgie.

Inclure des légumes  (faibles en glucides) à chaque repas. Les légumes que vous pouvez  ajouter  pour  complémenter  vos  repas  doivent  être  consommés  nature. crus ou cuits à la vapeur.

Exemple de légumes à consommer  : brocoli, chou-fleur, radis, asperge, épinard, laitue, concombre, poivron, champignon , tomate, céleri, haricots, etc.

Pour prévenir ou soulager  la constipation, en plus des légumes, vous pouvez utiliser un supplément de fibres.

Par exemple Benefibre® en poudre que vous trouverez en pharmacie (voir la posologie du produit sur le contenant).

Si vous êtes diabétique, il sera important de prévoir une rencontre avec votre médecin pour revoir le dosage de votre  médication en fonction de votre diète liquide et de votre perte de poids. Vérifiez plus souvent votre taux de glycémie à raison de quatre fois par jour avant chaque « repas » et avant le coucher, afin d'assurer un meilleur autocontrôle

 

Il est recommandé de voir votre nutritionniste au moins une fois avant la chirurgie.

Pour amorcer de nouvelles habitudes alimentaires par la suite,des suivis sont

encouragés pour vous guider dans la progression de vos nouvelles habitudes

alimentaires et perte de poids.

 

Avez -vous songé à modifier certaines de vos habitudes dès maintenant?

Il y  aura  des  ajustements  à  faire  pour  modifier  vos  habitudes  alimentaires  après la chirurgie, autant à court qu'à long terme. Nous vous encourageons déjà à vous préparer mentalement  aux  changements  dans  l'organisation  du  menu,  des  achats  et  de  la préparation  des  aliments, ainsi qu'à commencer  à  appliquer  ces  nouvelles  pratiques au quotidien. Nous vous invitons à consulter le guide « Les stratégies nutritionnelles gagnantes » aux p.23-24 pour vous familiariser avec les principes de base à suivre pour assurer à long terme le succès de votre chirurgie.

 

3

 

Après La Chirurgie:

 

Nouvelle vie…

Nouvelle alimentation APRÈS la chirurgie!

 

Le premier mois après la chirurgie, c'est l'étape du «régime postopératoire». Ce guide décrit  chaque  étape  et  la  progression  à suivre pour arriver à la cinquième  semaine soit l'étape de  l'alimentation plus «  normale ». Chaque personne a son rythme
personnel  et doit prendre le temps  nécessaire pour favoriser  une perte de poids saine et minimiser les risques de complications. Écoutez votre corps, suivez votre propre rythme et votre tolérance. Vous  pouvez  préparer à  l'avance des aliments en purée  ou hachés et  les congeler  que vous  pourrez manger après la chirurgie pour  le «  régime post-opératoire ».

Il faut comprendre  qu'après la chirurgie votre estomac sera de très petite taille, le but de la chirurgie étant de vous aider à consommer de   plus petites portions d'aliments à la fois. Ilest donc important de prendre  trois repas parjour et des collations protéinées au besoin, pour obtenir un apport nutritionnel optimal et éviter un ralentisse­ ment du métabolisme.

En plus de diminuer les portions, vous devez vous approvisionner en aliments sains et demander de l'aide si nécessaire pour faire votre épicerie. Prenez l'habitude de faire des listes d'épicerie et de diviser votre liste en quatre catégories, chacune correspondant à un groupe du Guide alimentaire canadien.

Nous vous encourageons  aussi à limiter la consommation d'aliments à forte teneur en sucre, sel et gras, souvent responsables des kilos en trop dans un régime alimentaire de qualité médiocre. Habituez plutôt vos papilles gustatives à apprécier des goûts différents. Donc, faites  place  à  la  découverte  de  nouvelles  saveurs  (par  exemple différents légumes et grains entiers) et vous en serez gagnant!

Il est intéressant de revoir ses activités quotidiennes  (préparation des repas, transport au travail, etc.) en bougeant davantage! Chaque petit pas ajouté à votre quotidien peut être bénéfique.

Gardez contact avec l'équipe de chirurgie bariatrique pour s'assurer de la bonne gestion de vos  habitudes  de  vie et des saines habitudes  alimentaires après  la chirurgie  pour minimiser les risques de complications.

Nous vous souhaitons un beau cheminement, notamment  sur le plan de l'alimentation, afin d'être en meilleure santé et de perdre du poids en changeant vos habitudes de vie, ce qui vous garantira le succès à long terme!

 

Protocole d’alimentation APRÈS la chirurgie

But:

Optimiser  la perte de  masse  grasse tout en améliorant  la santé et en  minimisant la perte de masse musculaire.

Optimiser l'état nutritionnel, adopter  des habitudes de vie plus saines et déterminer des  stratégies  qui  permettront  d'éviter  les  complicat ions  associées  à  la  chirurgie et assureront un succès à long terme.

Minimiser  les  effets  secondaires  et  inconforts  possibles  (nausées, vomissements , reflux, diarrhée, intolérances alimentaires, infection de plaies, blocage d'aliments) reliés à la chirurgie.

 

mise en garde:

Étant donné  que  votre  estomac  est de  très  petite  taille après  la  chirurgie,  soit d'une capacité d'environ 60 ml à 125 ml (1/4 tasse à % tasse), cela vous permettra de ressentir rapidement  le rassasiement, en d'autres mots vous n'aurez plus faim. Il est donc très important  d'éviter  de consommer  de  grosses  portions qui pourraient vous causer  des inconforts digestifs.

Prenez note que  les quantités   indiquéesi   dans ce guide  sont  à titre   indicatif.  Ne vous découragez pas si vous n'arrivez pas à consommer toutes les quantités suggérées.

Pour optimiser votre apport en protéines après la chirurgie, ajoutez des suppléments protéinés (ex : protéine de lactosérum comme Beneprotein®) . Il est important d'ajouter un minimum de six mesurettes ou plus de concentré de protéines en poudre chaque jour , soit une mesurette par repas et par collation, durant les étapes  1,2,3,4 (voir p.10). Pour obtenir des résultats optimaux, incorporez chaque mesurette de Beneprotein® à au moins 125 ml (% tasse) de liquide (ex :jus dilué, lait, yogourt , Yop®, etc.) Vous

pouvez mettre la préparation au mélangeur pour obtenir une consistance homogène. À défaut d'utiliser un concentré de protéines, vous pouvez utiliser du lait en poudre écrémé mais doubler la quantité à ajouter pour obtenir la même teneur en protéine.

Pour  bien vous  hydrater, boire  1,5  à 2  litres  de  liquide  par jour,  surtout  de  l'eau, en petites gorgées d'au plus 60 ml (% tasse) à la fois.  Les boissons gazeuses régulières ou diètes sont à éviter.

 

Le jour de la chirurgie:

Juste après la chirurgie, vous pouvez, soit prendre une gorgée d’eau soit sucer un cube de glace. au rythme de 30 ml (1oz) d’eau/heure.

Attention buvez lentement et des petites gorgées à la fois.

 

1

 

 

 

 

N.B. Vous retrouverez des notes importantes sur les différences à considérer

au niveau de l’alimentation et la prise de suppléments pour chaque type de chirurgie

 

 

Régime progressif à petits volumes:

 

 

Étape 1:  (débutant le lendemain de la chirurgie, donc au jour  1à 4)

Régime liquide strict durée = 3 jours

Étape 2: (jour 5 à 8)

Alimentation semi-liquide durée = 4 jours

Étape 3: (jour 9 à 15)

Alimentation purée adaptée durée = 7 jours

Étape 4 (jour 16 à 30

Alimentation molle adaptée durée = 14 jours

Étape 5 (après le jour 30

Alimentation normale-tendre

2

 

 

 

 

Régime progressif – Étape 1

 

Jour 1 à 4 : Régime liquide strict (petites quantités)

Liquides permis :

l Eau;

l Bouillon clair;

l Jus de fruits suggérés (voir recette p. 13)

l Gélatine aux fruits Jello® protéiné (voir recette p. 12)

3 PETITS REPAS et de 3 à 6 collations de 60 ml à 125 ml (1/4 à ½ tasse).

Buvez de 1,5 à 2 litres (six à huit tasses) de liquide par jour, incluant l’eau, afin d’éviter la déshydratation; ne buvez pas plus de 60 ml (¼ tasse) à la fois.

Buvez lentement, par petites gorgées, afin d’éviter les nausées ou les vomissements. Évitez les liquides très froids ou très chauds.

Évitez les boissons gazéifiées qui peuvent entraîner un étirement ou une dilatation de votre petit estomac et un inconfort abdominal.

Évitez la caféine ou le thé.

N.B. Les jus suggérés et les gélatines enrichies sont à prendre pour le premier

mois étant donné la difficulté à combler les besoins quotidiens en protéines. 

 

4

 

 

 

 

RECETTES:

GÉLATINE PROTÉINÉE

Fraise ou autre saveur

Ingredients:

1 boite de 85g: gélatine poudre de fraise ou autre saveur: 125 ml

1 tasse d'eau bouillante : 250 ml

1 tasse d'eau froide : 250 ml

4 mesurettes concentré de protéines Beneprotein : 4x 20 ml

Préparation:

Dissoudre la poudre de gélatine dans l’eau bouillante. Ajouter l’eau froide. Ajouter le concentré de protéines. Mélanger au fouet, pas trop rigoureusement afin que le mélange ne mousse pas trop, jusqu’à ce que le tout soit bien homogène et sans grumeaux.

Laisser reposer quelques minutes pour que la mousse disparaisse le plus possible. Portionner en contenant d’une demi-tasse – 125 ml – et réfrigérer au moins deux heures.

Rendement: 4 portions de ½ tasse – 125 ml

 

RECETTES:

BOISSON HYDRATANTE - Enrichie de protéines

 

Boisson à l’orange protéinée

. 2 tasses Jus d’orange pur non sucré 500 ml
. 1 tasse d’eau fraiche 250 ml 
. 6 mesurettes de concentré de protéines Beneprotein 6 x 30ml

Préparation :
Combiner ensemble tous les ingrédients, bien mélanger avec un fouet

Boissons Hydratantes –Maison

Boisson aux pommes

Ingrédients :
4 tasses : jus pomme pur non sucré 1L 
½ c a thé : sel 3 ml 
4 tasses : eau fraiche 1L

 

Boisson au raisin
Ingrédients :
3 tasses : jus de raisin 750 ml
½ c a thé : sel 3 ml
5 tasses : eau fraiche 1.25 L

N.B.Choisir de vrais jus de fruits, sans sucre ajouté. Les jus de fruits conseillés sont exempts de pulpe, pour le 1er mois après la chirurgie. Diluer votre jus tel que suggéré ci-haut. Éviter le jus de pruneau pour les deux premières semaines.

 

Régime progressif - Étape 2 Jour 5 à 8 : Régime semi-liquide

Déjeuner
125ml (1/2 tasse) de céréales sèches ramollies dans 60 à 125 ml de lait

Exemples :

Corn flakes, Spécial K, Rice Krispies

ou

125ml (1/2 tasse) de céréales chaudes . Grau liquide
.crème de blé
.céréales pour bébé

60 a 90 minutes plus tars
125ml (1/2 tasse) de lait 2%,1% ou écrémé (avec Beneprotein ajouté) .

ou

125ml (1/2 tasse) d’un des jus de fruits suggérés

Diner et souper
125 ml (1/2 tasse) de potage velouté (avec Beneprotein ajouté) . 60 ml (1/4 tasse de fruits en purée

ou

125 ml (1/2 tasse) de dessert au lait ou yogourt 7

 

Collations (entre chaque repas : 3 fois par jour)

125ml (1/2 tasse) d’un des jus de fruits suggérés

ou

125ml (1/2 tasse) de fruits en purée (avec Beneprotein ajouté)

ou

Lait frappé (smoothie enrichi de protéines

 

RECETTES:

Lait Frappé-enrichi de protéines

Ingrédients:

100 g Tofu mou ou soyeux nature ou aromatisé 125 ml

1/2 tasse Lait écrémé ou 1% M.G. ou boisson de soya, 125ml

1/2 tasse Fruits mélangés frais ou congelés,125 ml

2 mesurettes Concentré de protéines Beneprotein, 2 x 30 ml

1 c. à table Sirop d’érable,15 ml

Préparation:

Mettre le tofu, le lait, les fruits et la poudre de protéine dans un mélangeur.

Mélanger jusqu’à consistance lisse.

Variantes:

Vous pouvez remplacer le concentré de protéines par des amandes moulues ou des œufs pasteurisés liquides (Natur’œuf).

Vous pouvez également ajouter du yogourt à votre mélange, pour en augmenter la teneur en protéine, selon votre préférence.

Choisir préférablement des fruits sans petites graines (fraises, mûres).

Rendement:

Donne 3 portions de 1/2 tasse ou 125 ml

 

RECETTES:

SUCETTES GLACÉES À SAVEUR DE FRUITS BOOST

Ingrédients:

1 contenant boisson à saveur de fruits Boost, 237 ml

4 moules à sucettes glacées de 60 ml, 4

4 mesurettes Concentré de protéines Beneprotein, 85 ml

Préparation:

Mélanger le Beneprotein à la boisson Boost

Verser le quart du contenant (environ 60 ml) dans chacun des moules. Replacer le bâtonnet et congeler jusqu’à prise ferme

Rendement:

4 portions de 1/4 tasse – 60 ml

 

INTRODUCTION DES ALIMENTS SOLIDES

Conseils généraux

 

Mangez trois petits repas par jour, en mettant l'accent sur les sources de protéines.

Prenez au moins trente minutes pour manger.

Choisissez de 2 à 3 collations saines protéinées par jour.

Mangez lentement et mastiquez davantage vos aliments, environ quinze à vingt fois par bouchée.

Soyez attentif aux signaux physiques de la faim.

Pour  bien  vous  hydrater,  boire  1,5  à  2  litres  de  liquides  par  jour,  surtout  de l’eau, en petites gorgées maximum de 60 ml (1/4 tasse)   à la fois.   Les boissons gazeuses régulières ou diètes sont à éviter.

Ne buvez pas en mangeant, afin de conserver assez d’espace dans l’estomac pour les aliments solides nutritifs. Prenez les liquides (ex. boisson ou soupe) trente minutes avant les repas et de 60 à 90 minutes après les repas.

Évitez les aliments secs, collants et filandreux : noix, maïs soufflé, fruits secs, caramel, céleri, rhubarbe, maïs, etc. pour éviter les blocages causés par des amas d’aliments.

 

Les produits céréaliers conseillés pour le premier mois après  la chirurgie sont plutôt des produits « raffinés » pour permettre une digestion plus  facile. Malheureusement, cela aura comme conséquence de diminuer l'apport en fibres . . . il est donc avantageux  d'ajouter  un supplément  de fibres,  tel que le   Benefibre® , à votre menu (ou Life Bran C/early Fibre).

Cessez de manger dès que vous ressentez la satiété.

Ne vous étendez pas après avoir mangé, cela favorise le reflux gastrique.

Lorsque vous passez à une autre étape de votre alimentation, il est important d’essayer un nouvel aliment à la fois.  Ainsi, si cet aliment est moins bien toléré, vous saurez exactement quel aliment est en cause.

Reprenez la marche et les autres exercices dès que possible.

 

Régime progressif - Étape 3

Jour 9 à 15 (semaine 2): Régime à texture purée-adaptée

Durée :  environ 1 semaine, du    au    

Déjeuner:125 ml (½ tasse) de céréales sèches ramollies dans 60 à 125 ml de lait

Exemples :
l Corn Flakes, Spécial K, Rice Krispies

ou

125 ml (½ tasse) de céréales chaudes

Gruau, Crème de blé,Céréales pour bébé

125 ml (½ tasse) de lait 2 %, 1 % ou écrémé (avec Beneprotein® ajouté)

ou

1 rôtie de pain blanc sans croûte avec margarine molle non hydrogénée 1 œuf (omelette ou oeuf dur écrasé)

60 à 90 min. plus tard :60 m1 à 125 ml (1/4 à 1/2 tasse) d'un des jus de fruits suggérés

 

Dîner et souper:

Pas de soupe

60 g (¼ tasse) de viande, volaille en purée ou poisson poché avec sauce légère (béchamelle, sauce tomate), tofu soyeux ou omelette (2 œufs)

de 90 à 125 ml (¼ à ½ tasse) de légumes en purée

de 90 à 125 ml (¼ à ½ tasse) de pommes de terre en purée

Attendre 60 minutes après le repas avant de prendre des liquides (desserts ou collations)

125 ml (½ tasse) de jus de fruits*, lait écrémé ou lait frappé enrichi

ou
125 ml de soupe (avec ajout de Beneprotein)

ou
125 ml de liquide hyperprotéiné (ex: Boost Hyperprotéiné) ou sucette (voir recette

Autres suggestions de collations:

125 ml (½ tasse) de fruits en purée, ou dessert au lait écrémé, ou yogourt

2 biscuits soda/melbas® et 15 ml de beurre de noix (arachides, amandes, etc) ou hummus

Gélatine hyperprotéinée.

 

Régime progressif - Étape 4

Jour 16 à 30 (semaine 3 et 4): Régime à texture hachée-molle

Ce régime est composé d’aliments faciles à digérer et pouvant se couper facilement à la fourchette sans nécessiter un couteau.

Les aliments tels que le pain non rôti les pâtes,le riz les viandes rouges entières
peuvent être encore source de problèmes digestifs;les éviter.Attendre deux semaines après l'étape 5,soit dans la septième semaine post-chirurgie, pour intégrer de petites quantités de ces aliments.
Les aliments gras tels que la friture, les aliments panés ou les sauces grasses peuvent causer des inconforts et ne sont pas recommandés si l’on veut perdre du poids.

Si l’ingestion d’aliments solides cause des nausées et des vomissements, il vous faudra revenir au régime semi-liquide.

Choix permis

Omelette ou oeuf bouilli,Fromage cottage, ricotta ou fromage à pâte molle contenant moins de 20 % de matières grasses;Mélange aux œufs avec yogourt nature et mayonnaise légère;Lentilles ou autres légumineuses; Fruits en conserve ou en compote; Poisson poché ou grillé;Volaille hachée avec sauce légère;Tofu mi-ferme ou ferme;Viande hachée maigre ou extra maigre.

Entre les repas, si vous avez un signal réel de faim, prenez de préférence des collations protéinées telles que du pouding au lait, du yogourt, un œuf dur, du lait écrémé ou du fromage écrémé.Consommez deux portions de produits laitiers écrémés ou partiellement écrémés par jour Limitez votre apport en matières grasses ajoutées de 15 à 30 ml (trois à six cuillères à thé) par jour, en privilégiant les bonnes huiles végétales pressées à froid.

 

 

Régime progressif - Étape 4

 

Durée :  environ 2 semaines,

Déjeuner:

125 ml (½ tasse) de céréales froides ramollies dans du lait ou chaudes

Exemples :Corn Flakes, Spécial K,Rice Krispies,Gruau, Crème de blé,Céréales de bébé,

125 ml (½ tasse) de lait 2 %, 1 % ou écrémé

ou

1 rôtie de pain blanc sans croûte avec margarine molle non hydrogénée

30 g (1 once) de fromage léger ou de cretons maigres ou 15 ml (1 cuillère à soup) de beurre d’arachide (ou autres noix) crémeux ou 1 œuf.

Dîner et souper:

Pas de soupe

60 g (¼ tasse) de viande, volaille en purée ou poisson poché avec sauce légère (béchamelle, sauce tomate), tofu soyeux ou omelette (2 œufs)

90 à 125 ml (¼-½ tasse) de légumes broyés/hachés

90 à 125 ml (¼-½ tasse)de pommes de terre en purée ou patates sucrées

Attendre 60 minutes après le repas pour les liquides

125 ml (½ tasse) d’un des jus de fruits suggérés (voir p. 13) ou lait écrémé

ou

125 ml de soupe (avec ajout de Beneprotein)

ou

125 ml de liquide hyperprotéiné (ex. Boost Hyperprotéiné)

Collations:

125 ml (½ tasse) de fruits en purée, dessert au lait écrémé ou yogourt ou 2 biscuits soda/melbas® et 15 ml de beurre de noix (arachides, amandes, noisettes)

ou

Gélatine hyperprotéinée

Régime progressif - Étape 5

(semaine 5)  Régime normal-tendre

Les  aliments  ne  peuvent  passer  à  travers  l’orifice  du  nouvel  estomac  que  s’ils sont hachés  en  très  petits  morceaux.  Donc,  mastiquez  le  plus  possible  vos aliments  et soyez attentif aux signaux corporels de faim ou de satiété.

Prenez au moins trente minutes pour manger un petit repas.

Attendez deux semaines ( à la semaine 7 post-chirurgie) avant d’ intégrer de petites quantités de pain, de pâtes, de riz et de viandes rouges entières, qui peuvent être plus difficiles à digérer.

Graduellement, onvise la variété et le minimum des quantités suggérées pour chaque groupe du Guide allmentalre canadien,mals ceci sera dlfflclle à cause de votre petit estomac.
Donc, au début viser:                                                                                              
3-4 portions de lait et substituts écrémés par jour ; 1portion de fruits et 2 - 3 portions de légumes par jour;
3portions de produits céréaliers à grains entiers (ou féculents) par jour (pain multigrains, pâtes alimentaires au blé entier, pomme de terre au four, patate douce, riz, etc.)
2 à 3 portions de viande et substituts par jour. Enlevez le gras visible de la viande et la peau de la volaille et privilégiez les modes de cuisson sans gras : au four, sur le grill, à la vapeur, etc.

1 portion de viande et substituts équivaut à :
21/2 onces (75 g) de viande, volaille ou poisson cuit 2 œufs
2 cuillères à soupe (30 ml) de beurre d'arachide
1/2 à 1 tasse (125 à 250 ml) de légumineuses.

 

Mangez 3 petits repas et 2 à 3 collations protéinées tous les jours pour assurer le

maintien d’un poids optimal et une meilleure gestion de la faim et de la satiété.


Misez surtout sur votre apport en protéines pendant les  premiers  temps  et graduellement  laissez  plus  de place aux autres aliments au menu de façon à atteindre l’équilibre selon l’assiette santé et le Guide alimentaire canadien.

5

 

 

 

 

Renseignements pour tous les types de

chirurgies bariatriques, dont la gastrectomie verticale

Il est important, durant les premières semaines, de ne pas étirer le petit estomac, par exemple  en  vomissant.  Les  vomissements  pourraient  occasionner  des  problèmes de gastrite, créer des douleurs, et rendre la chirurgie moins efficace.

Il sera préférable de consulter votre pharmacien pour vérifier s’il ne serait pas possible de pulvériser vos médicaments ou s’ils ne seraient pas disponibles en sirop pour en faciliter  la  consommation. Attention  :  si  vous  mâchez  de  la  gomme,  veillez  à  ne pas l’avaler; car cela pourrait causer une obstruction.

Suppléments de vitamines et minéraux

Des analyses sanguines seront nécessaires au minimum 6 mois et 12 mois après la chirurgie, et ce, peu importe le type de chirurgie subie. Par la suite, la fréquence de ces analyses sera déterminée de concert avec votre médecin et nutritionniste. La prise de multivitamines  complètes  est  suggérée  pour  tous  les  types  de  chirurgie, et d’autres vitamines et minéraux seront ajoutés aux recommandations selon votre situation médicale et nutritionnelle.

Particularités de la dérivation biliopancréatique et de la dérivation Roux-en-Y

Commencez à prendre les suppléments prescrits 3 à 4 semaines après votre chirurgie, au moment où vous recevrez la prescription de votre chirurgien. Si vous avez recours à ce type de chirurgie, les analyses sanguines et la prise de suppléments seront néces- saires pour le reste de votre vie.

Suppléments de vitamines

Suppléments de vitamines suggérées dans la littérature lors de chirurgie de malabsorption
Multivitamine, 1 à 2 comprimé par jour (prénatal = plus élevé en fer)
Calcium (citrate, de préférence) 1500-2400 mg/jour
Vitamine D 10,000 U.I., une fois par semaine,jusqu'à 5000 Ul/jour (pour cas de DBP) Vitamine A 50,000 U.I., une fois par semaine,jusqu'à 10 000 Ul/jour (pour cas de DBP) Sulfate ferreux 300 mg I jr (en soirée)
Vitamine B12 350-500 mcg I jr. ou 1000 mcg par injx I mois
Vitamine K 300 mcg/jour (pour cas de DBP) et viatmine E 400 Ul/jour (pour les cas de DBP)

 

Particularités de l’anneau gastrique ajustable

Si  vous  éprouvez  des  problèmes  à  ressentir  la  satiété,  les  ajustements  de  votre anneau ne seront pas possibles avant quatre à six semaines, ce délai pouvant varier d’un patient à un autre. La procédure d’ajustement consiste à ajouter une très petite quantité de solution saline dans l’anneau. Après chaque ajustement, vous prendrez de petites quan- tités de liquide pour vérifier votre tolérance aux liquides avant de pouvoir commencer à ingérer des aliments solides. Veillez à ce que   l’anneau ne soit pas trop serré, , afin de pouvoir manger une variété d’aliments permettant un menu sain et équilibré

Stratégies nutritionnelles gagnantes

Grâce à la chirurgie, vous serez en meilleure santé et vous réglerez vos problèmes de surpoids à long terme si vous changez vos habitudes et vos comportements alimentaires , tout en faisant davantage d'exercice.

Profitez de l'aide d'une nutritionniste.

Celle-ci vous aidera à maximiser les résultats de la chirurgie à court et à long terme.

Prenez 3 petits repas et 2 à 3 collations protéinées/jour Mangez dans de petites assiettes, avec de petits ustentsiles.

Prenez des liquides entre les repas. Soit 30 minutes avant et de 60 à 90 minutes après les repas (incluant la soupe). Attention, évitez les mélanges d'aliments liquides et solides.

Mangez  lentement  (prenez de  30  à  40  minutes  par  repas)  dans  une  atmosphère détendue, et mastiquez vos aliments au moins 15 à 20 fois par bouchée.

Assurez -vous de mastiquer davantage les aliments collants, secs et filandreux  :riz, pain frais, maïs, noix, graines, pelure des fruits et légumes, laitue, viandes coriaces, etc. afin de prévenir les blocages et les inconforts digestifs.

Savourez  vos  aliments  et  évitez  de  détourner  votre  attention  en  lisant  ou  en regardant la télévision pendant les repas.

Buvez de l'eau, peu à  la fois, mais souvent. Assurez-vous  de boire 1,5 à 2 litres de liquide parjour entre les repas et limitez lesjus de fruits, l'alcool et les boissons sucrées.

Évitez  les  boissons  gazéifiées ,  diètes  ou  non.  Celles-ci  peuvent  contribuer  à

l'élargissement de votre petit estomac.

Pour éviter de remplir inutilement votre petit estomac d'air, limitez la gomme à mâcher et l'usage de la paille.

Limitez  les  aliments  transformés , riches  en  gras  et/ou  le  sucre  et  le  sel  : pâtisseries, croustilles, miel, sirop d'érable, friandises,  confitures, charcuteries, etc. Les aliments riches en sucres concentrés peuvent augmenter les risques de ballonnements et de diarrhée.

.Écoutez les signaux de faim et de satiété plutôt que de vous priver sévèrement.

 

N'entreprenez  aucun  autre  régime  amaigrissant  sans  en  avoir  discuté  avec  votre nutritionniste. Plusieurs produits et régimes amaigrissants  qui engendrent des pertes de poids  importantes  peuvent  causer  des effets  indésirables,  notamment  une perte de masse musculaire, un ralentissement du métabolisme de base (dépense énergétique au repos), des arythmies cardiaques, des calculs biliaires, des carences nutritionnelles, etc.

Rappelez-vous  que  la  nourriture  est  faite  pour  être  dégustée,  donc  prenez  le temps de manger et de savourer vos aliments.  Si chacune des bouchées procure du plaisir, vous mangerez moins tout en étant satisfait!

Soyez  réaliste quant à  votre  objectif  de  perte de  poids.  Une perte de  poids trop rapide de  plus de 0,5 à  1 kg par semaine  peut comporter  des  risques  pour la santé. Il est toutefois  possible que vous  perdiez un peu plus de  1 kg par semaine au cours des premières semaines après la chirurgie.

Bougez  davantage!  Toute  augmentation  d'activité  physique,  si  minime  soit  elle (10 minutes à  la fois),  est  bénéfique.  Procurez-vous  un podomètre et visez,  à  long terme, 6 000 à 10 000 pas par jour.


Visez avant tout une amélioration de votre santé et de votre bien-être.

6

 

 

 

Ressources Internet:

Ordre professionnel des diététistes du Québec : www.opdq.org
Groupe d'action sur le poids : www.equilibre.ca
Extenso, Centre de référence sur la nutrition humaine :www.extenso.org
Histoire de Jimmy Sévigny : http://www.jimmysevigny.com
Passeport Santé :www.passeportsante .net
Fondation des maladies du cœur :
En français :www.fmcoeur.com
En anglais : www.heartandstroke .ca
Service vie : www.servicevie.com
Programme Visez santé : www.visezsante.ca
Kino-Québec :www.kino-quebec .qc.ca
Diabète Québec : www.diabete.qc.ca
Ordre des psychologues du Québec: www.ordrepsy.qc.
ca Défi Santé 5/30: www.defisante530 .com
S.O.S. Cuisine: www.soscuisine.com

 

 

Guide d'alimentation adapté
du guide d'alimentation
de chirurgie Bariatrique de
L'Hôpital du Sacré-Coeur

Revisé par Andréa Hamel
Dt.P.de Rockland M.D.
et par Anne-MarieMitchell,
Dt.P. de HSCM

Révision Mars 2015, Service de nutrition clinique de l’HSCM