Dérivation Bilio-Pancréatique

L'opération consiste donc en une résection de l'estomac de 50 à 60% qui est faite dans Dérivation Bilio-Pancréatiquele but de diminuer l'acidité et non d'empêcher les gens de manger. Bien entendu après l'opération, les gens diront que leur capacité alimentaire a diminué, mais il ne s'agit pas d'une chirurgie de restriction. Les gens pourront tout de même manger de façon adéquate et normale. Par la suite, l'opération consiste à effectuer une dérivation des sécrétions de la bile et du pancréas pour ainsi causer une malabsorption. Cette malabsorption entraîne des selles semi liquides et nauséabondes, environ trois à quatre fois par jour , qui sont secondaires à la présence d'aliments mal digérés. Comme les patients éliminent trop rapidement certains aliments, il y a plusieurs minéraux qui sont mal absorbés tel le fer, le calcium, la vitamine A et la vitamine D. Pour cette raison, les patients devront prendre des suppléments vitaminiques tous les jours pour le reste de leurs jours.

Bien entendu, il s'agit d'une chirurgie majeure qui dure environ 4 à 5 heures. Après la chirurgie, certains patients sont transférés aux soins intensifs pour surveillance respiratoire. La durée de l'hospitalisation est d'environ 7 jours. L'incision est effectuée au niveau de l'abdomen en haut de l'ombilic. Lors de l'intervention, nous n'enlevons pas de graisse au niveau de la paroi, mais effectuons uniquement la technique chirurgicale qui est nécessaire à cette opération. Tel que discuté cette opération n'est pas sans risque, car toute personne obèse qui se fait opérer est à risque de complications opératoires. Les complications les plus fréquemment notées sont: les infections de plaies, la pneumonie ou la thrombophlébite au niveau des membres inférieurs. Les péritonites ou les décès sont rares. Les complications postopératoires peuvent nécessiter une réintervention chirurgicale.

Finalement, la perte de poids est estimée à environ 70% de l'excès de poids que le patient peut avoir. Cette perte de poids se fera dans les six à douze mois suivant l'intervention chirurgicale au maximum à 18 mois. Il est tout à fait normal de ressentir une fatigue dans les trois premier mois étant donné que l'apport calorique des patients est insuffisant par rapport au poids à déplacer. Celle-ci va s'atténuer lorsque la perte de poids commencera à être plus significative. Bien entendu les patients seront suivis de façon régulière et nous effectuerons des contrôles de prise de sang pour s'assurer que le bilan hépatique, le calcium et les os sont tout à fait normaux. Le taux de succès global est de 85%.

Toutefois, afin de pouvoir procéder par voie laparoscopique en diminuant les risques opératoires chez les patients Super obèses ou super malades, nous procédons en 2 étapes, à savoir une gastrectomie verticale suivie du deuxième temps 12 mois plus tard.

Contactez-nous

Vous voulez plus d'informations? Nous nous félicitons de vos questions et demandes de renseignements.