Bande Gastrique

Qu’est ce que la bande gastrique ajustable?

Le système de BANDE GASTRIQUE est constitué d'un anneau gastrique ajustable que Bande Gastriquel’on place autour de l’estomac au moyen d’une intervention chirurgicale, en général par voie laparoscopique, et qui diminue la contenance de l’estomac.Cet anneau est relié par une tubulure à une capsule fixée sous la peau qui permettra de procéder aux ajustements. Cela signifie que l’estomac accepte moins de nourriture. Si l’on consomme moins d’aliments, l’organisme puise dans ses propres réserves de graisse afin d’obtenir l’énergie dont il a besoin.

Cette technique comporte un faible taux de risque de complications postopératoires. L’un des gros avantages de l’anneau est que son diamètre peut être ajusté pour répondre à vos besoins personnels

Comment fonctionne la bande gastrique ajustable?

Le système de BANDE GASTRIQUE est constitué d’un anneau en silicone que l’on place autour de la partie supérieure de l’estomac. Cela réduit considérablement la contenance de ce dernier. Comme l’ouverture vers le reste de l’estomac et du tube digestif est réduite, les aliments présents dans l’estomac en sortiront plus lentement pour gagner les intestins. Cela se traduit par l’obtention rapide d’une sensation de satiété qui sera par ailleurs de plus longue durée. La surface interne de l’anneau est gonflable et contient un liquide (solution saline). Cette partie gonflable est remplie à partir d’un réservoir qui est placé sous la peau et relié à l’anneau par un tube. Le chirurgien peut contrôler la quantité de liquide en ponctionnant le réservoir au moyen d’une fine aiguille introduite à travers la peau. Si l’anneau est trop serré, le chirurgien retirera une partie du liquide et s’il est trop lâche, il est possible de le resserrer un peu plus en y ajoutant davantage de liquide. L’ajustement de l’anneau peut être réalisé au cours d’une simple consultation, si bien qu’il ne nécessitera pas une intervention supplémentaire.

Comment met-on en place la bande gastrique?

Normalement, la BANDE GASTRIQUE est mise en place par laparoscopie. Cela se fait de la manière suivante : le chirurgien réalise quelques petites incisions dans la paroi abdominale. À travers ces incisions, il introduit des tubes creux qui sont utilisés comme voies d’accès pour les instruments chirurgicaux longs et fins. Grâce à une petite caméra qui est également glissée à travers l’un des tubes, le chirurgien voit à l’intérieur du corps. Cette technique chirurgicale est considérée comme non agressive. Vous éprouverez moins de douleur après une intervention de ce genre qu’après ce que l’on appelle une intervention ¨ouverte¨, dans laquelle on pratique une incision plus large dans la paroi de l’abdomen. Ce type d’intervention permet également au patient de se rétablir plus rapidement et de reprendre ses activités normales après quelques jours seulement. Évidemment, il va sans dire que tant le patient que le chirurgien peuvent décider, pour diverses raisons, de mettre le système de BANDE GASTRIQUE en place par une incision large de l’abdomen plutôt que par laparoscopie. Vous devez discuter avec votre chirurgien des différentes options qui vous seront proposées.

Qui peut bénéficier du système de bande gastrique?

Afin de déterminer si le système de BANDE GASTRIQUE constitue une méthode appropriée dans votre cas, on évaluera votre situation en se basant notamment sur les critères suivants Vous avez entre 18 et 60 ans Votre poids est égal au double ou plus de votre poids idéal ou vous pesez au moins 45 kilos de plus que votre poids idéal. Vous avez manifestement des problèmes de santé associés à l’obésité sévère, tels que diabète, problèmes articulaires et/ou cardiaques ou ronflements avec arrêts respiratoires réguliers (apnée du sommeil) Votre surpoids est persistant depuis plus de 5 ans Vous avez sérieusement tenté de perdre du poids, sans résultat durable Vous ne souffrez d’aucune maladie apparemment responsable de votre surpoids Vous êtes disposé à modifier radicalement vos habitudes alimentaires et votre mode de vie et à accepter que le spécialiste qui vous traite continue à vous suivre régulièrement Vous ne buvez pas d’alcool de manière excessive et vous n’utilisez pas de drogues hallucinogènes. En outre, certains chirurgiens ont signalé que les patients friands de sucreries, c’est-à-dire ceux qui consomment d’importantes quantités d’aliments sucrés ou qui boivent beaucoup de boissons très caloriques, n’obtiendront pas de bons résultats avec le système de BANDE GASTRIQUE. En général, la méthode de BANDE GASTRIQUE n’est pas utilisée chez les personnes présentant un indice de masse corporelle (IMC) inférieur à 40. Néanmoins, si votre IMC est compris entre 35 et 40 votre chirurgien peut avoir des raisons valables de réaliser une intervention de ce type, par exemple si des problèmes de santé résultent de votre obésité. Votre chirurgien pourra vous fournir davantage d’informations concernant les critères de sélection et il pourra déterminer si vous pouvez envisager ce type d’intervention.

Risques et complications

Des complications peuvent survenir pendant ou peu après toute intervention chirurgicale, et cela s’applique également au système de BANDE GASTRIQUE. Des complications relativement générales comprennent notamment des infections pulmonaires, une lésion de la rate ou du foie, des problèmes pulmonaires, une thrombose et une rupture de la plaie opératoire. Des complications spécifiques qui peuvent se produire avec le système de BANDE GASTRIQUE comprennent un glissement (de l’estomac à travers l’anneau) ou dilatation (l’estomac est distendu parce que l’on a trop mangé ; cela peut l’amener à s’incliner, bloquant ainsi l’ouverture). Il peut également se produire une érosion de l’anneau dans l’estomac. Enfin, une perforation de l’estomac pendant l’intervention est également possible. Si l’une de ces complications se produit, cela peut signifier que vous devrez séjourner à l’hôpital plus longtemps ou être réhospitalisé ultérieurement. Il peut également se produire un certain nombre de complications moins importantes, mais elles n’ont que peu d’effet sur le processus de rétablissement.

Enlèvement de l’anneau

Dans certains cas, il peut s’avérer nécessaire de retirer l’anneau. S’il a été mis en place par laparoscopie, il peut en général être enlevé de la même manière. En raison du matériel spécial dont est constitué l’anneau, il est peu vraisemblable qu’il prolifère dans l’estomac et le tissu environnant. À l’heure actuelle, on n’a aucune raison de penser que l’anneau devrait être remplacé ou enlevé à un moment donné, à moins qu’il n’y ait eu une complication ou que vous ne perdiez pas de poids. Malgré cela, il est difficile de prédire si l’anneau peut rester en place pour le reste de votre vie.

l’intervention

En général, vous serez hospitalisé le matin de l’intervention. L’intervention proprement dit dure habituellement environ 2 heures et est pratiquée sous anesthésie générale. Comme nous l’avons déjà expliqué, l’intervention se fait habituellement pas laparoscopie. À l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal, l'intervention se pratique par Robotique, fait unique au Québec. Le système de BANDE GASTRIQUE est fixé autour de la partie supérieure de l’estomac. Cela crée un tout petit estomac au-dessus de l’anneau. Le reste de l’estomac demeure en position normale, sous l’anneau. Pour placer le réservoir dans la paroi abdominale le chirurgien fait une petite incision, en élargissant légèrement l’une des incisions qu’il a déjà pratiquées pour le passage des tubes laparoscopiques.

Après l’intervention

Lorsque l’effet de l'anesthésie sera estompé , il se peut que vous éprouviez une certaine douleur pendant quelque temps. Néanmoins, cette douleur peut être très efficacement soulagée au moyen d’analgésiques ordinaires. Les infirmières vous inciteront à vous lever et à commencer à vous déplacer dès que possible après l’intervention. C’est très important pour éviter une thrombose ou des problèmes respiratoires. Vous séjournerez à l’hôpital environ 36 heures.

Dans les premiers jours qui suivent l’intervention, vous vous sentirez peut-être un peu plus fatigué que d’habitude à la fin de la journée. C’est généralement une conséquence de l’anesthésie. S’il ne se produit aucune complication, vous pourrez reprendre vos activités normales après une ou deux semaines.

Manger et boire après l’intervention

Votre chirurgien et/ou votre diététicienne vous parleront sans aucun doute en détail de votre nouveau régime alimentaire. Vous devrez voir ces spécialistes afin qu’ils vous donnent des instructions détaillées. Ils pourront progressivement vous familiariser et vous aider à vous habituer à votre nouveau mode de vie et à vos nouvelles habitudes alimentaires.

Il est extrêmement important, juste après l’intervention, de suivre ces instructions concernant la nourriture et les boissons. Plus particulièrement au cours des premières semaines, il est important que vous ne dilatiez pas inutilement le ¨petit¨estomac situé au-dessus de l’anneau. Il faut donner à la nouvelle structure gastrique la possibilité de s’adapter à la situation. Cela peut prendre jusqu’à un mois ou plus.

Généralités

Le liquide passera rapidement à travers l’estomac réduit ; cela ne vous donnera donc pas un sentiment de satiété très rapidement. Vous devrez être beaucoup plus attentif avec la nourriture, car une quantité trop importante d’aliments ou de trop gros morceaux peuvent bloquer l’étroit orifice de communication. C’est une complication aggravante qu’il est cependant facile d’éviter en mâchant convenablement vos aliments et en mangeant de petites quantités à la fois. Essayez de faire trois petits repas par jour. Veillez à ce que ces repas contiennent les éléments nutritifs appropriés. Un repas sain consiste en légumes, viande, pain et/ou produits laitiers. Votre chirurgien et/ou votre diététicienne pourront vous aider à ce sujet.

Les premiers jours qui suivent l’intervention

Immédiatement après l’intervention, vous pouvez avaler de temps à autre une gorgée d’eau ou sucer un cube de glace. Il n’est pas conseillé de boire plus que cela. En tout cas, ce n’est pas nécessaire, puisque vous recevrez une perfusion de liquide pour maintenir votre bilan liquidien au bon niveau. Le lendemain, vous augmenterez un peu votre ingestion de liquide, mais vous ne devrez le faire que d’une faible quantité à la fois. Ne buvez pas uniquement de l’eau ; choisissez plutôt un liquide contenant également une quantité adéquate de calories. Pour prévenir les nausées et les vomissements, ne buvez par trop.

Les quatre premières semaines

Boissons et aliments très mous recommandés pour les quatre premières semaines qui suivent l’intervention:

  • Bouillon ou potage léger : pas de potage épais ni de potage contenant des légumes ou de la viande.
  • Yogourt : les types de yogourts particulièrement liquides et pauvres en graisses.
  • Lait : écrémé de préférence.
  • Desserts : crème glacée à faible teneur en gras , mais de petites portions.
  • Fruits : jus ou fruits mous tels que pêches, bananes, poires molles.

Au cours des quatre premières semaines qui suivent l’intervention, vous pourrez manger des aliments (en suivant les conseils de la diététicienne) que vous ne serez plus autorisé à manger plus tard, lorsque vous serez totalement rétabli. La raison en est qu’ils contiennent trop de calories et qu’ils ne conviennent dès lors pas dans un nouveau régime (amaigrissant). Néanmoins, au cours des quatre à six semaines qui suivent l’intervention, vous ne commencez pas encore à maigrir, mais vous permettez à votre nouvel estomac de s’adapter. Selon les recommandations de votre chirurgien et/ou de votre diététicienne, vous passerez progressivement à des aliments solides.

Que mangerez-vous après ces quatre semaines?

Passé le délai de quatre semaines, vous commencerez progressivement à manger des potages légèrement plus épais. Ensuite, vous pourrez graduellement passer à des aliments plus solides. Au cours de cette phase, certains produits pourront toujours vous poser des problèmes, par exemple le pain, la viande rouge et le riz. Il vous est recommandé de manger surtout des viandes blanches (poulet, veau) et du poisson, parce que ces viandes sont plus molles et se digèrent plus facilement. N’oubliez pas de mâcher correctement tous vos aliments. Si vous éprouvez des problèmes avec les aliments solides au cours de cette période et si vous présentez des nausées ou des vomissements, il est recommandé de revenir à des liquides clairs tels que ceux décrits ci-dessus, et de repasser ensuite lentement à des aliments solides en passant par des aliments mous. N’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre diététicienne. Ils vous donneront des conseils spécifiques à votre situation.

Lorsque vous n’éprouverez plus aucun problème à manger des aliments solides, il sera temps d’être très attentif à votre régime. À partir de ce moment, vous devrez éviter les boissons riches en calories. Limitez vos ingestions de liquide au bouillon, au thé et au café (de préférence sans sucre) et à l’eau minérale. Vous trouverez un guide général de régime en annexe : il pourra vous aider à composer des repas raisonnables et agréables, contenant les éléments nutritifs adéquats, mais peu de sucres et de graisses.

Dix règles importantes

les 10 règles importantes mentionnées ci-dessous concernant les aliments, les boissons et les exercices vous aideront à obtenir les meilleurs résultats possibles. Rappelez-vous que votre volonté d’adopter une nouvelle manière de manger est d’une importance primordiale pour le succès de l’intervention.

  1. Ne prenez que trois petits repas par jour
  2. Mangez lentement et mâchez convenablement(environ 15 à 20 fois chaque bouchée)
  3. Arrêtez de manger dès que vous vous sentez repu
  4. Ne buvez pas en mangeant
  5. Ne mangez pas entre les repas
  6. Ne consommez que des aliments frais
  7. Évitez les aliments fibreux
  8. Buvez suffisamment au cours de la journée
  9. Ne buvez que des boissons pauvres en calories
  10. Faites au moins 30 minutes d’exercice par jour

Questions fréquement posées

Serai-je très malade après l’intervention?
Le système de BANDE GASTRIQUE a été mis au point afin de limiter la consommation d’aliments de manière agréable pour le patient. Si vous éprouvez régulièrement des nausées ou si vous êtes souvent malade, cela peut vouloir dire que vous ne mâchez pas suffisamment vos aliments ou que vous ne suivez pas votre régime correctement. Cela peut aussi vouloir dire qu’il y a un problème en ce qui concerne le placement de l’anneau. Il faut éviter dans la mesure du possible les vomissements parce que cela peut provoquer une dilatation du petit estomac et aboutir à un glissement de l’estomac à travers le système de BANDE GASTRIQUE, ce qui réduira son effet.

Souffrirai-je de constipation?
Il est presque impossible d’éviter une réduction du volume des selles si l'on mange moins et si, par conséquent, une quantité plus faible de fibres atteint le tube digestif. Néanmoins, en général, cela ne provoque pas de problèmes graves. Si un problème se produit, la meilleure chose à faire est de consulter votre médecin. Il pourra vous suggérer de prendre un laxatif léger ou de boire beaucoup d’eau pendant un certain temps pour résoudre le problème.

Devrai-je prendre des suppléments de vitamines?
Il est possible que vous ne receviez pas suffisamment de vitamines avec trois petits repas par jour. Éventuellement, votre chirurgien pourra vous recommander de prendre des suppléments vitaminiques. Votre spécialiste évaluera lors de vos examens de contrôle réguliers si vous recevez suffisamment de vitamine B12, d’acide folique et de fer. S’il se pose un problème de carence vitaminique, il vous conseillera de prendre des suppléments.

Qu’en est-il des autres médicaments?
En général, vous pouvez prendre comme d’habitude les médicaments qui vous ont été prescrits. Si les comprimés sont trop gros, coupez-les en deux ou dissolvez-les dans de l’eau pour éviter qu’ils ne collent et ne vous rendent éventuellement malade. Votre chirurgien peut vous conseiller d’éviter de prendre de l’aspirine ou d’autres analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens car ces médicaments peuvent irriter l’estomac.

Qu’en est-il de la grossesse?
L’anneau n’aura probablement pas d’effet négatif sur une grossesse. Il est possible que vous puissiez être enceinte plus tôt parce que votre cycle menstruel peut devenir plus régulier grâce à votre perte de poids. Si vous devez manger plus pendant votre grossesse, il est possible de desserrer un peu l’anneau. Après la grossesse, l’anneau peut de nouveau être resserré, si bien que vous pourrez recommencer à perdre du poids.

Peut-on enlever l’anneau?
Oui, bien qu’il ne soit pas prévu que le système de BANDE GASTRIQUE soit enlevé à un moment donné, à moins qu’il ne doive être remplacé. Souvenez-vous que vous pouvez revenir rapidement à votre ancien poids si l’on enlève l’anneau. Selon les résultats obtenus jusqu’à présent, l’estomac reprend sa forme originale après le retrait de l’anneau.

Que faire sur le plan de l’alcool?
Comme l’alcool est très riche en calories et dégrade les vitamines, il faut l’éviter dans toute la mesure du possible. Néanmoins, un verre de vin lors d’une réception, d’une fête d’anniversaire ou d’un dîner ne peut pas vous faire de mal.

Devrai-je avoir recours à la chirurgie plastique pour réduire l’excédent de peau lorsque j’aurai perdu beaucoup de poids?
Ce n’est pas toujours nécessaire. En général, la chirurgie plastique ne figurera pas à l’ordre du jour avant au moins deux ans après l’intervention. Normalement, la peau est suffisamment élastique pour se mouler elle-même autour du nouveau tissu. Nous vous recommandons de donner à la peau le temps nécessaire pour le faire avant de décider de vous faire opérer.

Qu’arrivera-t-il si je contracte une autre maladie?
Le gros avantage du système de BANDE GASTRIQUE est sa flexibilité. Si vous présentez une autre maladie qui nécessite que vous mangiez plus, il est généralement possible de relâcher l’anneau en en retirant du liquide. Dès que vous vous serez rétabli(e) et qu’une perte de poids sera souhaitable, on pourra rajouter du liquide dans l’anneau, afin de le resserrer.

Comment ajuste-t-on l’anneau?
Habituellement, l’ajustement se fait à la consultation externe du spécialiste. Un anesthésique local peut être nécessaire, mais pas toujours. On introduit une aiguille fine dans le réservoir, à travers la peau. Cette intervention ne prend que quelques minutes et la plupart des patients la considèrent comme pratiquement indolore. En général, elle se fait au département de radiologie de manière à ce que l’on puisse bien voir le site du réservoir.

Combien perdrai-je de poids?
Si l’anneau est correctement placé et si vous respectez scrupuleusement votre nouveau mode de vie et vos nouvelles habitudes alimentaires, vous pourriez perdre en moyenne deux tiers de votre excédent de poids. Il est important que vous perdiez du poids progressivement sur une période de 12 à 18 mois. Une perte de poids rapide constitue un risque pour la santé et peut s’accompagner de divers problèmes, dont nausées et vomissements ne sont que les exemples les plus bénins. Il est possible que vous perdiez 1 kilo par semaine au cours de la première année qui suit l’intervention, mais ce n’est certainement pas une règle. Au cours de la période de 12 à 18 mois qui suit l’intervention, la perte de poids représentera en général moins de 1 kilo par semaine. L’objectif est d’obtenir une perte de poids qui prévient ou qui résout les problèmes de santé associés à l’obésité ou à l’obésité morbide.

Votre alimentation

Fruits et légumes
2 à 3 sortes de légumes frais chaque jour
1 ou 2 sortes de fruits frais chaque jour

Pain et céréales
Une petite portion de cornflakes au petit déjeuner
1 ou 2 tranches de pain par jour (pain complet et pain de seigle)
Si vous le souhaitez, mettez juste un peu de margarine ou de beurre sur le pain

Viande/poisson/volaille/oeufs
30 à 44 grammes de viande, de poisson ou de volaille, ou un oeuf par jour
Retirez de la viande toute la graisse visible
Retirez la peau de la volaille
Méthode de préparation sans graisse : griller, cuisson vapeur ou micro-ondes, bouillir

Produits laitiers
Théoriquement, le lait et le yoghourt sont des calories sous forme liquide et devraient être évités, malgré le fait que ces types d’aliments font partie d’un régime quotidien sain en raison de leur teneur en calcium. Un maximum de 500 ml de lait écrémé ou de yoghourt pauvre en graisses et 30 grammes de fromage sont autorisés chaque jour.

Graisses
Limitez-en l’utilisation à 3 à 4 cuillerées à café de margarine, d’huile ou de beurre par jour. La vinaigrette et la mayonnaise pauvres en graisses sont autorisées avec modération.

Boissons
Le thé ou le café
L’eau (minérale)
Les sirops contenant peu ou pas de calories
Les boissons rafraîchissantes ne contenant que peu ou pas de calories
Les potages clairs

Aliments à éviter
Les produits tels que le sucre et les aliments contenant de grandes quantités de sucre tels que les sodas, les sirops, les gâteaux, les biscuits, les bonbons, la confiture, la marmelade et le miel n’ont que peu de valeur nutritive, mais, sont en revanche, très caloriques. Ce sont des aliments qui n’ont pas leur place dans un régime. D’autres produits concentrés hautement énergétiques sont les aliments à forte teneur en graisse tels que le chocolat, les ¨chips¨, les tartes et les pâtisseries. Ces produits doivent également être évités. Les boissons alcoolisées telles que bière, vin liqueurs, porto, sherry, cocktails et champagne mais aussi les boissons sans alcool et les boissons pour diabétiques apportent un supplément concentré d’énergie sans valeur nutritive. Il est dès lors recommandé d’éviter ces boissons dans la mesure du possible.

Contactez-nous

Vous voulez plus d'informations? Nous nous félicitons de vos questions et demandes de renseignements.